Comment savoir si une séance d’hypnose a fonctionné ?

Comment savoir si une séance d'hypnose a fonctionné

Pratique relativement mystérieuse, l’hypnose suscite encore de nombreuses interrogations chez les non-initiés.

Il s’agit pourtant d’un processus de thérapie psychologique qui peut être bien compris si l’on sait s’y intéresser.

Pour tout patient qui s’y adonne, il est d’ailleurs possible de savoir si l’on est sensible ou non à l’état d’hypnose.

Un test est même prévu à cet effet.

Qu’est-ce que l’état d’hypnose ?

L’état d’hypnose peut concerner tout humain (ou même animal), sans pour autant qu’il n’en soit conscient.

De manière plutôt schématique, on peut le décrire comme un état de semi-conscience dans lequel l’éveil côtoie la fuite vers le sommeil.

Cette attitude, l’hypnothérapeute l’amène par sa parole mais aussi par l’utilisation éventuelle de certains objets (que l’on pense au célèbre pendule).

En cas de succès de la manœuvre, c’est précisément cet état hypnotique qui permet au patient jouant le jeu d’opérer un lâcher-prise corporel et psychologique.

Dans une telle situation, l’individu hypnotisé perçoit ainsi son psychisme avec plus de recul et peut donc se confronter différemment à ses problèmes ordinaires.

Comment une séance d’hypnose se déroule-t-elle ?

Guidé par un psychothérapeute agréé, le patient s’allonge classiquement sur un divan où il commence à détendre ses membres et à se relaxer.

Le plus souvent, il ferme les yeux ou alors il fixe un point (ou un objet précis) qu’il a dans son champ de vision.

C’est là ce que l’on appelle la phase de pré-induction.

De son côté, le thérapeute s’adresse au patient d’une voix calme et reposante.

Il peut également détendre encore l’atmosphère en diffusant une mélodie relaxante.

Il s’agit, en l’occurrence, de l’étape d’induction hypnotique ; précisément celle qui permet au patient d’entrer dans un état d’hypnose.

Une fois que l’hypnose est accomplie, le thérapeute fait des suggestions directes ou indirectes à son patient.

La phrase la plus répandue est sans doute : “votre respiration est calme et apaisante“.

De son côté, le patient peut à tout moment sortir de cet état d’hypnose et garder un souvenir précis de ce qui s’est déroulé.

Le test de réceptivité

En moyenne, une séance d’hypnose dure entre 45 et 60 minutes.

Pour obtenir un résultat satisfaisant, il est conseillé d’effectuer entre 3 et 5 séances.

En atteignant plusieurs fois un état de transe, un individu peut ainsi trouver une sensation de paix intérieure et de confiance en ses capacités.

Mais pour arriver à un tel résultat, il faut déjà que la séance d’hypnose ait fonctionné. Prenez RDV avec Sarah France Hypnose à Dijon.

Pour s’en assurer, tout patient peut faire un test de réceptivité.

Pour vérifier si son patient est réellement hypnotisé, le thérapeute peut par exemple lui demander de croiser les bras ou de lever une main.

Si ces gestes sont accomplis, on peut alors estimer que le patient est sujet à un état hypnotique.

Il existe également d’autres moyens pour identifier l’état mental du patient :

  • les doigts collés : ce test permet de facilement détecter les personnes suffisamment réceptives pour une induction longue (environ 15% des personnes y sont réceptives) ;
  • la chute en arrière : ce test révèle les personnes légèrement réceptives à l’hypnose (il fonctionne, à peu près, avec 50% de la population occidentale) ;
  • les mains collées : ce test fonctionne avec environ 10% de la population et confirme si une personne est extrêmement sensible à l’hypnose.

Des personnes réceptives à ces tests ont, logiquement, beaucoup de chances de voir leurs séances d’hypnose fonctionner.

En outre, de manière générale, une sensation d’apaisement et de lucidité se dégage toujours de personnes qui ont été hypnotisées de manière efficace.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.